Eclairage public

Travaux neufs et rénovation

Les opérations d’enfouissements de réseaux aériens sont quasi systématiquement complétées d’un programme d’éclairage public, mais le Syndicat intervient également très souvent à la demande de communes qui souhaitent uniquement installer quelques points lumineux ou remplacer l’éclairage d’une rue, devenu vétuste.

De plus, un effort conséquent a été engagé depuis maintenat plusieurs années, pour donner suite à de nombreuses demandes de communes non satisfaites jusque-là.

Ainsi, grâce à l’appui financier du Département et à l’utilisation des fonds propres du Syndicat, plus de 100 opérations sont réalisées annuellement, et la majorité des sollicitations communales sont prises en compte avec un programme de travaux annuel avoisinant les 2.5 millions d’€.

Depuis 2015, les lampes à vapeur de mercure (ballon fluo BF) ainsi que les lampes SHP de substitution aux lampes à vapeur de mercure ne sont plus commercialisées. La disparition de ce type de source engendre des problèmes au niveau de l’entretien du parc d’éclairage public des communes, le matériel n’étant plus disponible.

Le SDEPA a identifié à ce jour plus de 12 000 sources de ce type au travers de diagnostics déjà réalisés sur les communes adhérentes du service d’entretien mutualisé.

Dans le cadre d’une démarche de mutualisation, le SDEPA met en place un important programme de résorption de ces matériels.

Ces programmes généreront une économie d’énergie en fonctionnement supérieure à 30% par rapport à l’existant, tout en garantissant un éclairement de qualité.

Entretien

De nombreuses communes ayant manifesté leur intérêt pour une gestion mutualisée au niveau du SDEPA, de l’entretien de leur parc d’éclairage public, le Syndicat à engagé une démarche dans ce sens.

La modification statutaire de 2010 à intégré cette nouvelle compétence qui a pris effet au 1er janvier 2012.

Cette prestation est assurée aujourd’hui sur plus de 220 communes, soit l’équivalent de 25 000 point lumineux.

Elle est suivie au moyen du SIG (Service d’Information Géographique) mis en place par le SDEPA, qui permet aux communes de déclarer les pannes et au SDEPA de contrôler les prestataires retenus sur le territoire et de répondre aux DT et DICT.

Les entreprises prestataires  retenues  pour assurer cette mission interviennent à deux titres :  

– une intervention préventive, comportant une prestation de relamping (changement intégral des lampes) systématique.

– une intervention curative, permettant de traiter les pannes au fur et à mesure de leur survenance.

L’adhésion à cette compétence se fait au fil de l’eau à l’issue d’un diagnostic du patrimoine d’éclairage public des communes.