Service de Conseil en Energie Partagé

Face à l’augmentation des coûts énergétiques et aux défis climatiques actuels, le SDEPA propose aux collectivités du département un service de Conseil en Energie Partagé, dispositif de proximité dédié à la maîtrise de l’énergie sur le patrimoine bâti ou l’éclairage public.

 

Le CEP, un dispositif national

Chaque Conseiller en Energie Partagé fait partie du réseau national créé par l’ADEME. Ainsi il bénéficie de retours d’expériences, de formations et d’échanges permanents avec les autres CEP ce qui permet une mise à jour régulière de ses compétences.

 

Quels services sont mis à dispositions par le service CEP du SDEPA ?

La réalisation du suivi des consommations énergétiques

La réalisation d’un pré diagnostic du patrimoine bâti

La réalisation d’un Conseil en Orientation Energétique sur les bâtiments ciblés par la collectivité

La réalisation d’un diagnostic sur l’éclairage public et des conseils sur la gestion du parc

L’accompagnement sur tout projet EnR (photovoltaïque, réseaux de chaleur…)

La mise à disposition du logiciel de planification énergétique « Prosper »

La mise à disposition et la présentation de l’exposition itinérante sur  l’énergie

L’animation d’un conseiller pour des actions de sensibilisation souhaitées par la collectivité.

 

Quels sont les objectifs du CEP ?

Mettre en place une politique énergétique maîtrisée pour votre collectivité 

En diminuant les consommations énergétiques sur votre patrimoine

En optimisant vos contrats énergétiques

Mettre à votre disposition un service de proximité

En vous accompagnant sur tous les aspects techniques et les projets liés à l’énergie

Pour permettre aux collectivités qui n’ont pas la compétence en interne, de bénéficier d’un conseil énergétique mutualisé

Valoriser votre territoire

En vous accompagnant sur la réalisation des Plans Climat Air Energie Territoriaux , des PLU ou PLUI

En réduisant vos émissions de gaz à effet de serre

En entrant avec vous dans une démarche environnementale dans le cadre de la COP 21

En développant les énergies renouvelables sur votre territoire

Animer et sensibiliser votre collectivité

Par des échanges réguliers entre le conseiller et les acteurs de votre collectivité (élus, agents…)

En vous informant régulièrement sur les nouveaux dispositifs financiers en vigueur

CEP (cliquez ici pour voir la plaquette)

Modele de convention CEP commune

modelededeliberationCEP +2000

modele de deliberationCEP – 2000

 

 

Maîtrise de l’énergie et énergies renouvelables 

Ces domaines d’intervention sont dorénavant pris en compte par un service dédié, le Service Energie.

logo service energie

Il informe et conseille les communes sur les thèmes relatifs aux économies d’énergie et plus largement sur toutes les questions concernant les énergies renouvelables.

Il est par ailleurs en charge de la diffusion de l’exposition itinérante sur l’énergie « le Parcours de l’Energie » sur l’ensemble du département.

 

I. Le Parcours de l’Energie

photo 260photo 276

En photo ci-dessus : visite animée de l’exposition.

Cette exposition à dimensions culturelle et éducative, agrémentée de quizz, dessins et manipulations interactives, sur palettes reconditionnées est mise à disposition des scolaires et des collectivités territoriales du département, avec pour objectif d’apporter au public toute l’information utile, sur les problématiques liées à l’utilisation des ressources énergétiques.

La présentation de cette exposition se fait sous forme d’une scénographie.

4 grands thèmes sont abordés :

  • les ressources (énergies fossiles et renouvelables)
  • la transformation des énergies primaires en énergies secondaires
  • l’acheminement de l’énergie
  • l’utilisation de cette énergie au quotidien.

 

Un partenariat a été mis en place avec les Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) du département afin d’animer cette exposition sur l’ensemble du territoire.

Les communes ou les établissements scolaires intéressés (primaire et secondaire) doivent se faire connaitre auprès du Service Energie du SDEPA (05-59-02-46-71).

II. La maîtrise de l’énergie

Depuis 2008 et afin de permettre aux communes de réduire leurs consommations énergétiques, plusieurs campagnes de diagnostics ont été réalisées et se poursuivent actuellement.

Rappel du dispositif :
Au titre de l’article L 2224-34 du CGCT, le SDEPA compétent en matière de distribution publique d’énergie peut réaliser des actions tendant à maîtriser la demande d’énergie de réseau.
Dans cette droite ligne, le SDEPA propose à ses communes adhérentes de réaliser des diagnostics sur leur patrimoine bâti (jusqu’en 2010) et sur leur parc d’éclairage public, afin de leur permettre de réduire leurs consommations énergétiques.

255 collectivités (800 bâtiments et 45 000 points lumineux) ont d’ores et déjà bénéficié de cette prestation.

Il ressort de ces études que de nombreux bâtiments communaux, même récents, ont des consommations énergétiques élevées.

Si des actions de sensibilisation des utilisateurs ou de programmation des appareils de chauffage sont plus que nécessaires, l’isolation des murs, plafonds et le changement de menuiseries doivent également être régulièrement envisagés.
Le Conseil Général peut accompagner financièrement les communes engageant des travaux de ce type, et le SDEPA, au travers de la convention signée avec EDF en matière de Certificats d’Économie d’Énergie (C2E), permet aux communes de bénéficier d’aides.

 

En matière d’éclairage public cette fois, le parc vieillissant du matériel en place nécessite des remises à niveau.

De nombreuses sources lumineuses devront être prochainement remplacées car, en application de la législation, la vente des sources lumineuses à vapeur de mercure et tubes fluorescents sera interdite à partir de mars 2015.
Bien entendu, l’accompagnement des communes par le SDEPA, qui porte d’ores et déjà sur l’investissement au travers des programmes de travaux neufs et de rénovation du parc d’éclairage public, concerne également dorénavant, le fonctionnement au travers du nouveau service d’entretien mutualisé.

presentation-diagnostic-energetique

Présentation du diagnostic énergétique aux élus

 

III. Les énergies renouvelables

* Sites isolés : quand il n’y a pas de réseau électrique …

Dans le cadre de sa mission de service public, le SDEPA est maître d’ouvrage de l’électrification de sites isolés pour le compte des communes.
Par conséquent, le SDEPA réalise les études de faisabilité qui permettent de comparer l’installation d’une production autonome d’électricité par énergie renouvelable avec une extension de réseau HTA. La solution la plus économique sera retenue et proposée à la commune.

Réalisations :
Depuis la fin des années 90, le SDEPA a réalisé 44 opérations en sites isolés dont 13 résidences principales.

panneaux bedouspanneaux macaye

Nombre total de chantiers en cours : une quizaine

 

* Le photovoltaïque connecté réseau : un atout fort en matière de développement durable

L’énergie photovoltaïque résulte de la transformation directe de la lumière du soleil en énergie électrique au moyen de cellules généralement à base de silicium. Un ou plusieurs onduleurs transforment le courant continu en courant alternatif pour l’injecter sur le réseau de distribution. Cela permet ainsi d’améliorer la desserte électrique et de différer les travaux de renforcement. En ayant un faible impact sur l’environnement, il constitue une des réponses énergétiques aux problématiques actuelles de changement climatique.

Aussi, le SDEPA est prêt aujourd’hui, fort de son expérience de pose de panneaux solaires en toiture de son siège administratif, à aider ses communes adhérentes, à réaliser des opérations similaires. En effet, ces dernières sont souvent propriétaires d’un large patrimoine immobilier dont les toitures, notamment, peuvent constituer une surface propice à l’exploitation d’une installation photovoltaïque.

Comme pour les réseaux de chaleur, le SDEPA propose une assistance complète et la maîtrise d’ouvrage de l’opération.

Deux installations viennent d’être réalisées sur le centre technique municipal de SAINT-PEE-SUR-NIVELLE et sur la salle polyvalente de LAROIN.

De nouveaux projets sont actuellement en cours d’étude.

photovoltaique

Point sur l’état de la réglementation en matière de photovoltaïque connecté :

* Depuis le 1er février 2013, la structure du tarif d’achat est modifiée par l’arrêté du 7 janvier 2013, publié le 31 janvier 2013 (modifiant l’arrêté du 4 mars 2011).

Ainsi, un seul tarif d’intégration au bâti est désormais en vigueur, valable uniquement pour les installations inférieures ou égales à 9 kWc, quel que soit l’usage du bâtiment (suppression de la distinction « résidentiel, enseignement ou santé »).

Cet arrêté du 7 janvier 2013 porte également majoration des tarifs d’achat de l’électricité produite pour des installations utilisant l’énergie radiative du soleil. Ainsi, les tarifs font l’objet d’une majoration de 5 à 10 % si les conditions suivantes sont respectées :

de 5% si les étapes du processus de transformation des plaquettes de silicium aux cellules des modules PV de l’installation ont été réalisées sur un site de production installé au sein de l’espace économique européen.

ou

– si toutes les opérations de soudage des cellules, d’assemblage et de lamination des cellules et des tests électriques de modules PV de l’installation ont été réalisées sur un site de production installé au sein de l’espace économique européen.

de 10% si les 2 conditions ci-dessus sont vérifiées.

ou

– si une des 2 étapes ci-dessus est vérifiée ainsi que la condition suivante : toutes les étapes du processus de transformation de lingots de silicium aux plaquettes de silicium des modules PV de l’installation ont été réalisées sur un site de production installé au sein de l’espace économique européen.

Tableau des tarifs applicables jusqu’au 30 septembre 2013 :

Type de tarif Type de l’installation et puissance totale 01/04/13 au 30/06/13 01/07/13 au 30/09/13
Tarif dit T1 Intégration au bâti (IAB) [0-9 kWc] 30,77 29,69
Tarif dit T4 Intégration simplifiée au bâti (ISB) [0-36 kWc] 16,81 15,21
[36-100 kWc] 15,97 14,45
Tarif dit T5 Autres installations [0-12 MW] 7,96 7,96

 

 

 

* Réseaux de chaleur : le bois, une ressource locale non négligeable

En ce qui concerne le bois énergie notre département n’a rien à envier à certaines régions dites forestières. Le bois est une énergie renouvelable locale qui permet la création d’emplois et l’innovation technique.
Toutefois, les projets de chaufferie bois sont souvent couteux et complexes à mettre en œuvre à l’échelle des petites communes (nécessité de moyens humains, techniques et financiers pour y faire face dans de bonnes conditions).
Ainsi, le SDEPA propose désormais l’assistance administrative, juridique et technique aux communes sur cette question ainsi que la maîtrise d’ouvrage des travaux si nécessaire.

reseaux-chaleur

 

1 – Silot de stockage
2 – Alimentation automatique
par dessileur et vis
3 – Ventilateur
4 – Foyer
5 – EchangeurMånga människor kommer att använda för att beskriva den svala vackra svarta festklänningar, i själva verket, svart och rött kort med dem inte bara cool, men också mycket elegant. Låt oss titta på den eleganta festklänningar på nätet.
6 – Conduit de fumée
7 – Decendrage automatique
8 – Régulation et commande
9 – Chaudière fioul d’appoint