Exposition « le parcours de l’énergie »

Article du Sud-Ouest le Samedi 7 mai 2011 à 06h00

Au Lycée GUYNEMER à OLORON-SAINTE-MARIE
Le jeudi 5 mai 2011.

L’exposition sur les sources d’énergie, leur acheminement et leur consommation est présentée aux scolaires jusqu’au 19 mai.

expositionLe vernissage : Denise Saint – Pé a présenté l’exposition. PHOTO M. B.

Voulue par Jean-Louis Nohales, professeur de mathématiques et de sciences physiques au lycée des métiers Guynemer, l’exposition sur l’énergie réalisée par le Syndicat d’énergie des Pyrénées-Atlantiques (Sdepa) s’étend sur les cimaises de la salle polyvalente de l’établissement. « Les transports dont je m’occupe à la Région et votre syndicat ont les mêmes préoccupations d’économie de l’énergie et de respect de l’environnement », a déclaré à Denise Saint-Pé, présidente du Sdepa, le maire et premier vice-président du Conseil régional Bernard Uthurry lors du vernissage jeudi après-midi. Une cérémonie qui s’est déroulée en présence d’Arlette Fahier, inspectrice de l’Éducation nationale à Ustaritz et chargée du dossier départemental des technologies et du développement durable. « Je remercie le proviseur qui a accepté d’ouvrir cette exposition aux autres scolaires », s’est-elle réjouie.

Regroupant 546 communes dans les Pyrénées-Atlantiques, le Sdepa s’occupe de la bonne distribution de l’électricité mais aussi des énergies renouvelables. « Il a également une vocation d’explication », a souligné Jean-Pierre Domecq, conseiller général et vice-président du syndicat. « En ce moment, le syndicat travaille sur un diagnostic énergétique auprès des communes qui lui en ont fait la demande », a ajouté Denise Saint-Pé. Un diagnostic qu’Oloron lui a demandé, à la fois pour son éclairage public et pour ses bâtiments communaux.

« Les ménages consomment 47 % de l’énergie produite en France », a poursuivi Stéphane Castet, ingénieur chargé de l’énergie au sein du Sdepa en commentant l’exposition.

Être acteur
Cette dernière se décline en quatre parties : les ressources d’énergie, la transformation, l’acheminement et l’utilisation. A chaque étape, Stéphane Castet a apporté quelques précisions. En expliquant par exemple qu’il y avait une déperdition de 80 % de l’énergie électrique entre sa production et son arrivée à une lampe incandescente. Ou que d’augmenter d’un seul degré la température dans une maison augmentait de 7 % la consommation de chauffage.

Le but de l’exposition est donc de faire comprendre aux jeunes qu’ils peuvent être acteurs dans le domaine des économies d’énergie. « Il s’agit de rendre le visiteur acteur, de lui faire prendre conscience de sa consommation énergétique et de l’importance qu’a l’énergie au quotidien », précise Stéphane Castet.

Pour Antoine Ramos, proviseur du lycée Guynemer, il était naturel d’accueillir cette exposition (jusqu’au 19 mai). « Nous avons demandé de pouvoir ouvrir une formation complémentaire sur les énergies renouvelables. Nous attendons la réponse du Conseil régional », a-t-il rappelé. Une demande que le premier vice-président de la Région, qui s’est dit attaché à ce type d’établissement pour avoir exercé pendant treize ans à Guynemer, saura relayer.

pdf Télécharger au format PDF